jeudi , mars 30 2017
Accueil / Blog Voyage / Conseils aux voyageurs / Quelques astuces à connaitre pour un voyage en Bolivie réussi

Quelques astuces à connaitre pour un voyage en Bolivie réussi

Bolivie

Partir en Bolivie offre une vision sur de superbes paysages et une culture vraiment différente encore une fois, par contre ce pays à beaucoup de vices cachés et ce n’est pas toujours une partie de plaisir d’y voyager. Pour vous aider au mieux, voici nos petites astuces qui vous permettront de vous préparer au mieux pour une aventure en Bolivie.

La Bolivie en chiffres

  • La monnaie locale est le Bolivianos (abrégé Bs). Un Bolivianos équivaut à environ à 0,11 €.
  • 10 millions d’habitants pour 2 fois la France.
  • Sa capitale, La Paz, est la plus haute du monde, situé à 3600m d’altitude.
  • 6h de décalage horaire avec la France en été, 5h en hiver.
  • La Bolivie se situe au centre de l’Amérique du Sud. Lorsque c’est l’été en France c’est l’hiver en Bolivie.
  • Le prix d’un repas peut aller de 0,80 cts à 10 euros.
  • Il est possible de se loger à partir de 4 euros en auberge de jeunesse ou entre 10 et 20 euros pour un hôtel (chambre double).
  • Pour résumer, il est possible de s’en sortir largement pour 15 euros la journée, voir bien moins suivant vos règles de vie.
  • L’espérance de vie en Bolivie est située entre 65 et 71 ans.

Que savoir pour un voyage en Bolivie

  • La langue officiel est l’espagnol, et comme nous le disions pour le Pérou, ne comptez pas parler Anglais, ils ne le parlent pas !
  • En raison de la barrière de la langue, il est parfois difficile d’engager une conversation avec la population locale
  • CopacabanaPour s’y déplacer, l’avion coûte extrêmement cher. Si vous avez le temps, le mieux est de passer de ville en ville en bus. Il faut compter entre 5 et 10 euros pour 13h de bus. Par contre, à ce prix là ne vous attendez pas au grand luxe et à de la conduite 100% sécurisé. Entre Sucre et Santa Cruz, par exemple, nous avons eu 12h de route sur de la piste, avec de la poussière perpétuelle dans le bus, des dépassements dans les virages de montagne sans visibilité, et j’en passe… On a même frotté un camion car les deux n’arrivaient pas se croiser. De plus, les chauffeurs font très peu de pauses sur le chemin, et vous arrêtent parfois pour des « pauses pipi » dans la cambrousse en pleine nuit.
  • Renseignez vous sur les compagnie de bus. La sécurité n’étant pas une priorité, faites attention.
  • Nous avons vu des chauffeurs mettre des gens dans la soute à bagages !!
  • Vous pourrez visiter le salar d’Uyuni, le plus grand désert de sel du monde situé à 3600m d’altitude et qui s’étend sur 12500 km2, composé de tonnes de petits cristaux salins. Si vous y allez de janvier à mars, le salar est recouvert d’une couche d’eau, vous offrant un effet miroir absolu, à ne plus distinguer l’horizon. Les autres mois de l’année, le salar est sec, mais s’il y a eu de la pluie quelques jours plus tôt vous aurez la chance de voir cet effet miroir à certains endroits 😉 et même y assister au coucher de soleil ! La visite du salar se fait en 4×4 (groupe de 6 personnes avec un chauffeur) et le mieux est de réserver directement dans les agences lorsque vous arrivez à Uyuni… Ils proposent différents circuits, nous avions choisi celui se déroulant en 1 journée (environ 15€/pers, repas du midi compris) mais vous pouvez aussi le faire sur une durée jusqu’à 5 jours, avec une visite plus étendue jusqu’au Sud Lipez.
  • A l’hôtel, rangez toutes vos affaires. Même si vous êtes dans un lieu sécurisé, un oeil malveillant peu facilement chiper vos affaires. Une femme de ménage (la seule personne ayant accédé à notre chambre) n’a pas hésité à se servir dans nos sacs carrément…
  • Côté alimentation, il ne faut pas espérer trop grand. Poulet, frites, riz, hamburgers… Dans les grosses villes, vous pourrez trouver des restaurants qui offrent des plats un peu plus variés et surtout à moindre cout.
  • Ne soyez jamais trop confiant. Les villes sont relativement sûres, mais c’est toujours à ce moment qu’un imprévu arrive ! En Bolivie, des gens s’habillent en policier et vous invitent à rentrer dans des taxis afin de vous emmener loin pour vous dépouiller… Ne devenez pas paranos quand même ! N’affichez pas vos richesses, gardez votre sac à dos devant, une pochette secrète à la taille, vos papiers cachés à l’hôtel et le tour est joué !
  • Je vous le redis, au distributeur de billet, l’argent sort bien avant la carte ! Ne l’oubliez pas ! Nous avons oublié notre seconde carte de crédit dans un autre distributeur, avec la chance de pouvoir la récupérer quand même pour cette fois ! Prévoyez toujours du liquide sur vous, que très peu d’endroits prennent la carte.
  • Niveau vaccins, vaccins universels, fièvre jaune, typhoïde, hépatite A
  • C’est le pays le moins cher d’Amérique du Sud
  • Les retards en Bolivie sont habituel. En bon Français connaisseurs de la SNCF, nous sommes habitués mais bon il faut s’y préparer. Si vous prévoyez des trajets en bus avec correspondances, attendez vous à les louper régulièrement ! Mais cela fait partie du voyage et surtout du paysage bolivien.
  • En Bolivie, en étant Européen, vous êtes relativement riche, donc soyez discret et respectueux de ces personnes. Ne montrez pas vos richesses, par exemple si vous avez un appareil photo, gardez le dans le sac à dos !
  • Même si les prix vous paraissent extrêmement bas car nous avons ce « défaut » de faire notre conversion en euro pour chaque achats, n’hésitez pas à marchandez ! Même si vous ne gagnez que quelques centimes montrer votre côté touriste et non pas « pigeon vacancier ». Si ils ne veulent pas baisser le prix, partez, le pays regorge de marchands…

N’hésitez pas à visionner notre vidéo sur la Bolivie en cliquant sur ce lien ou nous poser vos questions sur notre page contact !

Enjoy 🙂

Mots clés qui ont permis aux internautes de trouver cet article:

  • shabiller pour voyage en bolivie

Commentaires

A propos Sophie et Xavier

Article suivant

Films sur le voyage : Carnets de voyage

Rien que le titre du film, Carnets de voyage, laisse rêveur. Une fois que vous l’aurez ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *