http://deuxallerssimples.fr/wp-content/uploads/2017/04/avril-2017.jpg
mardi , octobre 24 2017
Accueil / Non classé / Fatigue en voyage, analyse d’un aspect légèrement méconnu !

Fatigue en voyage, analyse d’un aspect légèrement méconnu !

photo 4-1 copie

Un long voyage ne veut pas toujours dire rigolade, vacances ou relaxation, loin de là… Point plutôt méconnu et laissé à l’abandon dans les discussions, la fatigue… Moral ou physique, elle fait partie intégrante du séjour. Allez, je vous fais découvrir un peu l’envers du décor + quelques photos 🙂 !

Fatigue Morale

Loin de sa famille, de ses amis, sa vie de tous les jours, elle est la fatigue la plus présente mais aussi la plus facile à combattre. En voyageant tous les jours, découvrant de nouveaux paysages, on oublie aisément en journée la distance qui nous sépare de notre vie. Les premières semaines passent lentement tout de même, surtout le temps de s’acclimater à ce nouveau mode de fonctionnement, mais le second mois arrivé, vous ne verrez plus le temps passer. On ne reste jamais à jamais loin de la maison, donc nous passons outre, et comme dirait le Terminator, I’ll be back !

Le budget de voyage est une fatigue incessante car plus vous dépensez, moins vous voyagerez… Donc il faut toujours gérer la chose avec minutie même s’il ne faut jamais se priver. Un oeil sur les comptes, un autre sur la route !

Finale coupe du mondeOn se fait beaucoup de nouveaux amis en voyage, énormément de rencontres, mais cela va du contact pour 10 min à la discussion de plusieurs heures. Parfois chanceux, vous restez avec les mêmes personnes plusieurs jours. A chaque nouvelle rencontre vous apprenez d’eux, mais vous racontez toujours la même chose au début, c’est pourquoi quand vous restez quelques jours avec des personnes, vous êtes content de pousser plus les conversations. 90% des personnes que nous rencontrons, nous les reverrons jamais, 5% nous garderons un contact fréquent, 4% nous nous reverrons en France, et 1% durant le voyage ! Pour dire, lors des rencontres, très fréquemment nous ne nous demandons même pas nos prénoms…. Bizarre hein 🙂

Le langage est universel… mais pas le Français ! Anglais, Espagnol, Portugais et bien d’autres, on a tous notre langage, et même si il est poussé à l’école, l’Anglais n’est pas parlé partout. Le changement de langue perpétuel et épuisant. Il vous fera perdre la tête 🙂 Le plus dur est de ne pas se faire comprendre du tout, comme par exemple au Brésil, ou personne ne parle autre chose que le Portugais (sauf exception bien sur).

Le Français aime bien manger, aller au restaurant et cuisiner, alors quand en voyage vous n’avez pas le temps de faire ça, que la plupart du temps vous mangez de la restauration rapide, et que la « bonne bouffe » n’existe pas partout, ça devient embêtant !

Fatigue Physique

Elle se fait ressentir sous bien des aspects, et il est vraiment difficile de la contrer. Une euphorie passagère vous la fera oublier, mais elle reviendra inexorablement.

Le changement de lieu perpétuel a un impact sur le corps que je ne saurais décrire. A chaque changement, découle une suite d’action gênante voir stressante. Changement veut dire, refaire son sac, check-out, chercher, reprendre un transport, check-in… et cela dur parfois 4-5h ou nuit dans des bus pour les plus long.

Quand mouvement il y a, cela veut dire reprendre ses sacs et de nouveau transporter 25 kilos sur les épaules. Lors d’un passage à New-York nous avons transporté nos bagages sur 47 rues, ou plus récemment, nos 25 kilos pendant une heure de marche sous le soleil de Las Vegas, et tout ça simplement pour économiser une dizaine de dollars…

Niveau température, il arrive de passer de 3° à 27 le lendemain après 23h de bus. Un jour en pantalon, l’autre en short. Intéressant dans un sens, mais lorsque nous devons remettre le pull le regard est souvent plus aigri…

Nous ne sommes pas des touristes, nous sommes des voyageurs.

Nous ne restons jamais plus de 3 jours dans un lieux, ou un quartier, ce qui permet de visiter tous les jours, et ainsi ne pas avoir trop de temps mort, si ce n’est jamais. Après, nous avons fait ce choix, car voyager pour rester à l’hôtel n’est pas intéressant évidemment.

Sans oublier, même parfois minime, mais les changements de fuseaux horaires peuvent perturber un tantinet !

Fatigue de l’autre

Même si nous nous connaissons parfaitement, que nous n’en sommes pas à notre premier voyage, l’autre fatigue par moment. Être 24h/24 ensemble, 7j/7 peut être pesant, c’est pourquoi le soir (ou matin) nous aimons nous mettre chacun devant notre écran et ainsi s’isoler, se créer une bulle ou nous y ferons ce que nous voulons. Musique, film, blog, coups de fils vers la France… au choix !

Des moments à « nous » sont aussi efficaces. Elle va à la plage, je pars faire de la photo, elle reste dans la chambre, je vais dans la salle commune, et vise versa. Nos goûts ne sont pas forcément les mêmes, alors il faut s’adapter.

Nous ne sommes pas des touristes, nous sommes des voyageurs. Nous ne restons pas à la plage à rien faire, nous ne sirotons pas des cocktails en bord de mer, nous arpentons les routes pendant que cela est possible avec un regard admiratif sur le monde qui nous entoure. La découverte journalière n’a d’égal. L’architecture, nature, ou Culturement, l’enrichissement personnel qu’offre une telle aventure est tout simplement introuvable ailleurs.

Remercions Terre mère de nous offrir de tels cadeaux 🙂

Voyageusement

Mots clés qui ont permis aux internautes de trouver cet article:

  • grande fatigue après voyage
  • tgv fatigue après voyage
  • voyage et fatigue

Commentaires

A propos Xav

Article suivant

Comment reconnaître un Français en voyage, partie 2

Il y a maintenant un peu plus de 3 ans, on s’était essayé à un ...

5 commentaires

  1. Très bien les enfants c est super du courage .

  2. Amandine Livrieri

    Courage !!! Bel article !!! A votre retour le papa de Soph vous offrera un abonnement pour la trans fench pour ne pas perdre le rythme lol

  3. hehe comme je comprend! On sort a l’instant de 23heures de bus entre Lima et Cusco, avec une gastro en prime pendant tout le voyage pour mon homme…autant dire qu’on est lessivé! Parfois il est bon de prendre une petite pause histoire de reprendre un peu des forces! Bonne continuation dans vos périples!

    • On l’a fait ce trajet, et ca a été vomissements, sueurs et malaise durant une grosse partie du trajet !

      Une pause parfois ne fait pas de mal c’est vrai ! Et vous quoi de prévu pour la suite?? Si vous passez par la bohème à Cusco, passez leur le bonjour ! Crêperie Française, je vous conseil vivement 😉

  4. dans l’immédiat? Une sieste! 😀 Après on se lancerait bien dans un trek de 8 jours en solo pour rallier les temples de Choquequirao et le Machu Pichu, mais à voir si c’est pas trop rude…
    Merci pour l’adresse, on passera surement y faire un tour, on est là pour quelques temps je pense!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *